mise à jour
septembre 2018

MONASTÈRE ORTHODOXE SAINT-NICOLAS

La Dalmerie -- 34650 Joncels -- 04 67 23 41 10
st.nicolas@dalmerie.com

L'Archimandrite du

Trône Œcuménique

Benoît

Fondateur du Monastère

Saint-Nicolas,
de bienheureuse mémoire.

1933-2016.

 

Le Métropolite
de France
Mgr Emmanuel

Situé à 85 km à l’ouest de Montpellier et à 60 km au nord-est de Béziers, le monastère orthodoxe Saint-Nicolas est installé depuis 1965 au hameau de la Dalmerie, dans le nord du département de l’Hérault, non loin des sources de l’Orb. Il est incardiné dans la Métropole grec-orthodoxe de France (patriarcat œcuménique de Constantinople), sous l’omophore de Mgr Emmanuel, Métropolite de France et Exarque du Patriarche œcuménique.

L’actuel Supérieur, l’Archimandrite Gabriel, a succédé le 14 mai 2000 au fondateur, l'Archimandrite du Trône Œcuménique Benoit, décédé le 11 août 2016. Celui-ci avait reçu le titre d'Archimandrite du Trône Œcuménique pour les trente ans de fondation du monastère, en 1992. Sa Sainteté Bartholomée 1er, Archevêque de Constantinople et Patriarche œcuménique, voulait ainsi honorer et récompenser notre Père fondateur pour l’œuvre entreprise.

Le monastère a été fondé en 1962 à Montbrison, dans la Drôme, à proximité de Valréas, pour permettre aux Français orthodoxes d'accomplir leur vocation monastique dans un cadre culturelle et liturgique qui leur soit proche. Les offices sont tous célébrés en français, chantés sur les mélodies slaves et byzantines.

 

La première fondation à Montbrison n'a pu être pérennisée. Les conditions matérielles (manque d’eau, aucune possibilité d’extension) ont obligé les moines à déménager. Ils trouvèrent au hameau de la Dalmerie, aux limites des départements de l’Hérault et de l’Aveyron, les conditions favorables pour s’installer de manière définitive. Ce qu’ils ont fait, le 21 novembre 1965.

 

En 1990, ils ont pu construire une église qui est devenue l'église abbatiale (katholikon), achevée et mise en service pour Noël 1995. Dessinée par l'architecte grec Georges Axiotis (décédé en 2001), elle est le reflet du monastère de la Dalmerie, d'inspiration byzantine dont elle reprend le langage architectural avec un rare génie, elle se réfère également à l'art roman occidental, dans une double ouverture aux deux mondes latin et byzantin.

 

En 1969, la communauté fait l’acquisition d’un local dans Béziers, qui devient une dépendance du monastère :


LA PROCURE SAINT-JEAN-BAPTISTE
(31bis, rue du Touat)

constituant un lieu de culte pour les fidèles orthodoxes de la région de Béziers. La liturgie est célébrée selon les disponibilités du prêtre qui la dessert. Se renseigner auprès du Monastère

 

 

 

L'Archimandrite Gabriel
Abbé du Monastère de Saint-Nicolas